Projet de capitainerie

Chers bourgeois arrogants du Yacht Club,

Comme votre secrétaire particulière vous l’aura appris entre une séance de conseil d’administration et une partie de golf, le Conseil Général de Cortaillod a accepté, lors de sa séance du 12 décembre de l’an de Dieu 2019, le projet de capitainerie. Ce projet comprend le somptueux palace dont le Yacht Club a besoin pour assurer à ses membres de haut standing de pouvoir manger du caviar à la louche et ouvrir des magnums de Bollinger millenium dans le luxe et le faste qu’ils méritent. Ce futur château ce composera d’une salle de bal de 47m2, et de dépendances soit une cuisine de 8m2 pour préparer le foie gras et les truffes et un cellier 4.9 m2 pour accueillir nos bouteilles de Petrus.

Comme vous l’aurez compris à la lecture du compte-rendu ci-dessus, l’élite que représente notre Club attise quelques jalousies, dont vous êtes tous coutumiers. Afin de ne pas nourrir les clichés à notre égard, je me permets de vous faire quelques recommandations:
– pour les propriétaires de yacht de plus de 50 m, laissez svp vos bateaux au large et venez au port avec une modeste annexe n’excédant pas 8 m
– soyez discrets sur l’identité de vos hôtes, en particulier lorsqu’il s’agit d’Ernesto Bertarelli, des héritiers Kamprad ou de la famille Hoffmann
– n’invitez pas plus 100 personnes à la fois sur vos yachts pour les soirées mondaines
– saluez les prolétaires lorsque vous en croisez qui rôdent sur les quais
– pour les milliardaires, soyez bienveillants avec les millionnaires, souvenez-vous, vous êtes aussi passés par là
– sur vos yachts, privilégiez l’or blanc à l’or jaune pour les pièces métalliques visibles de l’extérieur
– lorsque vous buvez un verre au Pilotis, souvenez-vous que vous n’êtes pas au Bocca ou chez Wenger, ne payez pas avec des billets de 1000 francs et ne laissez pas plus 100 francs de pourboire
– lorsque vous venez au port laissez la Bentley ou la Jaguar au garage et utiliser une simple Mercedes classe S
– de même pour les régates, une Corum est largement suffisante, gardez les Greubel-Forsey et les Voutilainen pour la soirée de clôture

Chers et dispendieux amis, ne soyez pas contrariés, vous verrez que vous apprécierez ce retour à plus de simplicité, le dénuement a du bon lorsqu’on le pratique avec parcimonie. Ceci ne doit pas occulter que notre Club de bourgeois arrogants se rapproche de façon fort réjouissante d’un local. Un grand merci donc Laurence Perrin qui a soutenu le dossier et au Conseil Général qui lui a fait confiance.
Je vous souhaite des fêtes de fin d’année opulentes, délicieusement bourgeoises et arrogantes.

Votre président, le Docteur Pierre Charles von Mard.